Sainte Greta, criez pour nous !

Voilà que l’Australie brûle depuis des semaines sous une calor portée à l’excessif. Les hot kangourous, harassés de lutter contre les flammes, s’en prennent au gouvernement pour l’implorer de faire « quelque chose » pour lutter contre le réchauffement climatique. Ah, quelques décennies de train de retard ces australiens quand nous on est super au point ! Mdr ! Ça fait combien de temps que les scientifiques disent que ça urge ?

Dans le même registre de la prière aux élites, aussi ordinaires dans l’esprit et le dessein que le pachyderme moyen qui ne trompe personne malgré sa technologie nec plus bien, une égérie montée en mayonnaise aux œufs vegan, vient pousser régulièrement sa harangue aux politiques pour les exhorter à laver la planète à l’eau de javel. Ah, ah, ah ! Tellement qu’elle est révolutionnaire, tellement qu’elle leur fiche les jetons aux business men et aux dirigeants. Elle est plébiscitée par les magnats de la presse à nous faire tout gober, les ceux-là même qui bousillent Gaïa pour accroître leurs deniers à l’exponentielle. Vous avez dit bizarre ?

Après c’est « cute » bichette de croire encore aux politiques, aux « responsables », à papa dieu tout puissant qui va régler ton avenir pour tes beau yeux. Ma chérie, y a longtemps qu’on sait que la mâle génération d’avant, elle est plus ogre que papounet, faut les croire les contes de fées ! Faut grandir fillette, se débarbouiller les mirettes, ta vie ils s’en fichent royal et comme t’es un peu rebelle et pas vraiment belle, ils savent exploiter ton talent pour ficher la trouille à tous ceux qui voudraient un truc qu’on fait plus ; un avenir.

« C’est ça que vous voulez à la place de notre supermarket Pasnetland ? » qu’ils disent, « une psychorigide harpie qui vous demande de la modération dans vos consommations ? » Allez, restez dans notre programme de smarts suiveurs lobotomisés, avec nous pas besoin de vous tracasser, les fripouilles ; vous pourrez vous péter la panse et la CB comme vous voulez, la technologie effacera l’addition de vos addictions. Y a qu’à attendre une année ou deux et y aura des vortex façon puits de carbone partout, des aspirateurs de particules cancérigènes à chaque coin de rue et des bateaux désintégrateurs de mers de plastiques à laser. Et puis de toute manière, les quatre as de la Conne Valley, vont vous rendre immortels. Ils implémenteront vos circuits neuronaux dans des circuits imprimés greffés sur de la tôle de robots « humanisés » et le tour sera joué. Qu’importent l’eau polluée, l’air parti en fumées, les légumes roudupisés et les poissons mercurés si on est en terres rares et métaux balourds ?

Et ce discours-là, Greta, tu sais quoi, il fait kiffer grave ! Et toi t’es qu’un épouvantail pour les nanars qu’ont même pas encore le tri-sélectif dans leur dico perso, le tranquillisant pour les inquiets du lendemain qui ne s’annonce pas quiet. Pendant que tu cries et pries les saints patrons du CAC, ils se disent que quelqu’un fait quelque chose, et que eux ils ont qu’à te liker et porter un t-shirt à ton effigie et le problème est réglé. Pendant que tu te défigures à fustiger les bobos à l’écolo que dans l’trémolo, eux, tes followers te suivent sans bouger leur fion de devant leurs écrans en continuent à jouer à la game boy, game girl et game newgenre en attendant que leur enfance se poursuive sans passer par la case actif !

Bon, évidement, y aurait une solution plus calamiteuse encore que tu fais bien d’éviter Greta. Tu pourrais monter un parti écolo survivaliste. Oui, un bon vieux truc à l’ancienne pour militer de la gueule et récolter des voix pour gravir les échelons du pouvoir. Sauf que les écolos tu vois, le seul truc qui leur rapporte du soutien c’est quand ils militent pour la dépénalisation du hash et autres variantes du libéralisme appliqué à leurs vices. Bon, faut dire à leur décharge, que leur programme, aussi scientifique soit-il, ferait immanquablement flop. Ce qu’il faut pour sauver notre terre et donc nous d’abord, c’est pas vraiment chouette.  

Ouais, imagine Greta, proposer au public, aux d’jeunes du world entier un vrai programme anti fin du monde. Ça ressemblerait un peu à ça !

 

« Le beau programme le plus beau du monde pour retrouver le monde comme il était avant, beau !« 

 

Ça c’est le slogan, y a mieux et plus court mais comme je suis pas payée, j’vais pas fignoler. De toute manière, la pub, globalement, ça dit toujours ça !

 

Notre mot d’ordre : décroissance !

 

Celui-là je l’ai piqué à Rabhi, il ne m’en voudra pas de toute manière ça vend pas. Y a des mots qui tuent et celui-là dans le genre, il t’envoie le désir dans un trou pas tendre ! Note que j’ai quand même vu une nénette friquée acheter son bouquin (Vers la sobriété heureuse) avec un billet de cinq cent. Elle était partie pour faire « in » pas pour faire « less » à mon avis !

 

Notre proposition vedette : réduction de la consommation pour tous ceux qui ont la folie des achats !

 

Là, tu vois, j’entends déjà les grincements de dents et comme tu fais pas dans la demi-mesure tu vas ajouter pour bien les calmer : nous allons stimuler la conscience modératrice d’appétit des conso-addicts, des super-riches prédateurs méga actifs, en mettant en place des carnets à points. Chacun aura des droits présents frappés de modération pour faire durer notre espérance de survie un peu plus longtemps.

  • Un renouvellement de portable tous les cinq ans. Quitte à proposer un film d’épouvante autant commencer en 5G (qu’il faudra d’ailleurs refuser de mettre en place car question dépense d’énergie c’est la calamité des calamités).
  • 500 g de viande par personne et semaine max pour être avec la terre moins vaches.
  • Une voiture et une seule par personne adulte. Une voiture, pas un camion individuel monté sur roues de tracteur et autres pick-up métallisés pour faire péter sa frime dans la cité et se taper les sorties de lycées.
  • Un frigo de taille raisonnable tous les dix ans. Exit le fridge qui te Trump l’appétit pour te pousser à bouffer king size de la frite et fait baver XXL les envieux.
  • Un trajet en avion annuel par personne sauf raisons professionnelles réellement justifiables ; s’évader au Liban en jet privé comme Carlos te vaudra un ippon des nippons.
  • Limitation de la consommation d’eau par foyer à des quantités raisonnables et interdiction absolue des piscines individuelles et autres aires de jeux tout équipées pour bambin solo…
  • Créer un prix qui distingue chaque année le plus grand destructeur de la planète : le Now Bell (cloche du jour) de l’effondrement.
  • Limitation des gadgets et jouets en plastiques à trois par an par individu parce que le plastique c’est pas si fantastique. Interdiction aussi des cadeaux publicitaires qui filent à la poubelle dès que reçus.
  • Limitation à un sex-toy par femme et par an pour qu’elles apprennent à se branler le clito en manuel comme nos amis les hommes afin de réduire le plastique à usage lubrique.
  • Exit les pubs de mode. Chacun aura droit à un nombre raisonnable de nouvelles pièces de garde-robe par an fabriquées localement parce que s’habiller c’est bien, faire pousser du lin pour trois fois rien, c’est chien !
  • Mise en place d’une organisation du partage. Certains biens à usage restreint feront l’objet de lieux de partage dans chaque commune.
  • Les entreprises devront justifier de l’utilité réelle de leurs produits avant la mise sur le marché. Ça va dézinguer grave leur création de bidules à forte valeur à jeter.
  • Interdiction d’importer ce qui se fabrique chez nous, les légumes made en contre-saison au Pérou ou en Chine, les fleurs cultivées in Africa transitées par la Hollande, puis aller simple pour Rungis avant d’atterrir trois jours plus tard dans ton sac poub.
  • Interdiction des produits agricoles nuisibles à la faune et primes pour ceux qui désherberont à nouveau mécaniquement et accepteront de planter des haies.
  • Mise en place d’un revenu écolo pour tous les hommes et femmes qui préféreront rester chez eux et cultiver eux-mêmes leur nourriture sur un bout de terrain offert par la communauté et pour les femmes qui feront elles-mêmes l’éducation de leurs enfants au détriment de leur carrière.
  • Prime à tous les vieux, sous forme de chèques obsèques cadeaux, qui signeront pour un transit expéditif pour un monde parallèle dès le moment où ils boufferont uniquement pour faire dans leurs couches et à tous les parents potentiels qui renonceront à avoir des enfants pour limiter la prédation des ressources naturelles.
  • Interdiction de l’obsolescence programmée, chaque appareil ménager devra offrir une garantie de vie d’au moins dix ans, comme avant qu’ils inventent le durable pré-périmé.
  • Revenir au modèle de cafetière économe, un porte filtre et basta et aux ustensiles de cuisson de base. Chaque foyer a-t-il besoin d’être équipé comme un top chef pour au final bouffer à 99% du surgelé préfabriqué décongelé aux micro-ondes ?
  • Taxation des robots et redistribution de l’argent de leur production à ceux qui travailleront moins pour polluer moins !
  • Acheter collectivement les brevets de systèmes de production d’énergie non polluants et non coûtants qui sont pour l’heure détenus par les gros industriels pour ne pas risquer de perdre leurs parts de marché !
  • Collectiviser les terres à sauver à l’image des ZAD pour implanter des modes vies collectifs à moindre impact négatif.
  • Financer les activités des héros de la nature : planteurs d’arbres, conservateurs de génétique ancestrale, combattant judiciaires pour préserver la propriété foncière des peuples premiers et faire procès aux pollueurs…
  • Substituer au PIB qui stimule la consommation un PIV, Produit Intérieur Vertueux, qui mesure les trouvailles et ingéniosités faites par les citoyens pour vivre mieux en détruisant moins, pour vivre plus heureux en allant plus loin.
  • Etc.

Tu vois Greta, y a de l’idée, des sérieuses et quelques loufoques pour faire rigoler ou grincer et j’ai pas forcé. Y a des mecs qui en ont plein le ciboulot des alternatives à toujours plus de destruction de notre environnement. Mais personne ne votera pour toi Greta car personne n’en voudra de ce programme-là. Car tu vois, il y a deux lois qui vont contre les choix de bon aloi : aucun dirigeant n’a jamais partagé son pouvoir sans qu’on lui force la main et aucun peuple n’a jamais fait la révolution le ventre plein !

Idée de bonne résolution pour le new year et la new génération

 

Au lieu d’attendre que les quin-cas, sex-tards et octo-poussifs vous sauvent votre avenir après vous l’avoir niqué, essayez de vous rappeler pourquoi vous vous êtes incarnés. Pour rester devant la téléréalité à consommer de la nullité ou pour montrer aux avatars précités comment vous allez pulvériser ensemble ce end-up world condamné pour initier, vous reliés, inspirés, un réel paradis pour ici ? Et dites pas que vous pouvez pas. Vos ancêtres ont survécu aux dinosaures, à la disette, aux grandes épidémies, aux ères glaciaires, aux guerres, sans smartphone, sans télé et sans canettes. A chaque génération son défi ! C’est pourquoi je vous dis, faites le plus dur, just mettez-vous y !

Lettre d’information

Pour ne rien rater des nouveautés du site, inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle.

Partager

Pour en faire profiter vos amis.

1 Partages
Partagez1
Tweetez
Enregistrer