Echanges

Vous trouverez ici les commentaires recueillis sur les différents réseaux sociaux et par mails ainsi que les réponses apportées.

" Remarques d'un collègue, histoire de pouvoir rebondir sur le plan pédagogique : Surprenant par son côté textuel peu dans l'air du temps, ambitieux pour cela ... C'est un collectif ? Si oui, bravo pour l'effacement du groupe dans le projet unique. On aurait quand même aimé avoir quelques noms : les textes sont denses et forts, ils méritent des signatures. "
Jean-Noël Saintrapt

Merci pour votre retour. Contente que les textes vous aient plu. Il n’y a qu’un seul auteur, débutant et il ne souhaite pas être connu pour le moment pour laisser toute la place aux textes. Sachez que ces textes vont être illustrés d’ici la fin de ce mois et qu’un nouvel écrit sortira chaque semaine, le prochain : la Petite grande couronnée de fleurs, une « juste » pédagogue.
Cela devrait vous plaire. A.D.

" Le texte est je trouve pas mal, bien qu'il y a trop d'abréviations et d'anglicismes (pour imiter Macron ?) de mon point de vue. Si il avait était un peu plus court, il aurait été encore meilleur. "

Les termes en anglais ne résultent d’aucun calcul mais de mon amour pour les mots d’où qu’ils viennent. J’adore en créer aussi, mélanger les raffinés et les bruts et… faire long. Pardonnez-moi, je sais que ce n’est pas au goût du jour et c’est précisément parce que frustrée de devoir toujours m’exprimer dans des formats courts, j’avais écrit ce texte au départ juste pour mon propre plaisir. Il se trouve que ce « Jupiter » datant d’il y a plus d’un an peut trouver aujourd’hui un écho et soutenir le moral de ceux qui combattent comme moi l’étau que l’on nous impose un peu plus serré chaque jour.

Depuis j’ai écrit des textes courts plus adaptés à la lecture sur ordinateur et sur le pouce, les « Justes » (http://lespoetesetlesjustes.fr/grand-guerrier/ ) font partie de ceux-ci. Essayez-les. En plus ils sont en français « pure souche » et proposent une bouffée d’oxygène, un baume aux cœurs encore vivants, tellement à la peine dans ce monde normé et guerrier. A.D.